Prochains cultes

Porte d'entrée de l'église du Christ

Vous êtes cordialement invités aux prochains Cultes dans la Christuskirche :
(Voici le lien vers la diffusion en ligne. Mot de passe : « Paris »)

Dimanche 13 novembre, 10h30 – L'avant-dernier dimanche de l'année liturgique
culte avec docteur Chevalier chrétien

mercredi 16 novembre, à 19h30 - Journée de prière et de repentance
culte avec Sainte-Cène avec Manfred Brüninghaus – avec confession congrégationnelle

Dimanche 20 novembre, 10h30 – Dimanche de l'éternité
culte avec Barbara Franke

Dimanche 27 novembre, 10h30 - 1 Avent
famille avec Barbara Franke

Ensuite : Marché de l'Avent

Dimanche 4 décembre à 10h30 - 2 Avent
culte avec jeu de l'avent avec Barbara Franke et Sabine Gerlach

Dimanche 11 décembre à 10h30 - 3 Avent
culte avec Sainte-Cène avec docteur Chevalier chrétien

Dimanche 18 décembre à 10h30 - 4 Avent
culte avec Manfred Brüninghaus

Aide aux réfugiés d'Ukraine

Bouleversés et affectés par la guerre en Ukraine, vous êtes nombreux à vous demander comment vous pouvez aider les habitants de ce pays en difficulté. Vous trouverez ci-dessous différentes options. Vous pouvez soutenir les personnes dans la prière, faire un don en argent ou en nature.



Avec quels mots confessons-nous notre foi ?

À ce jour, l'ancien « Credo apostolique » est un élément liturgique de base dans nos services, avec lequel les chrétiens professent probablement leur foi depuis l'an 200 sous la forme qui a été transmise jusqu'à ce jour. Il contient sans doute des croyances importantes, mais certaines affirmations nous sont plutôt étrangères aujourd'hui, comme la « naissance virginale » de Jésus ou la « toute-puissance » de Dieu. Et pourquoi, pourrions-nous nous demander, les seuls aspects biographiques de la vie de Jésus se concentrent exclusivement sur sa souffrance et sa mort : Souffri, crucifié, mort et enterré sous Ponce Pilate ? Pourquoi ne dit-on rien sur le sens de cette mort ni sur l'œuvre de la vie de l'homme de Nazareth, qui parcourut le pays et prêcha, annonça l'évangile aux pauvres, guérit les malades et guérit les lépreux, voire ressuscita les morts. Après tout, il a changé le monde avec ce qu'il a fait et avec ce qu'il a dit. Quelles déclarations doit contenir une confession que nous pouvons faire nôtres afin que nous puissions la dire avec conviction dans le service ? Cette question nous occupait il y a quelques semaines dans le groupe de discussion sur la foi. Toute confession ne devrait-elle pas apporter une réponse aux questions qui se posent dans son contexte historique, politique et social contemporain, et donc aussi renvoyer à ce qu'il est particulièrement nécessaire de dire à une certaine époque ou dans un certain pays ? Ainsi - pour ne citer qu'un exemple frappant - comme l'ont fait les auteurs de la soi-disant Confession de Barmen, avec laquelle ils ont contré les revendications du national-socialisme avec son "principe du Führer", qui occupait l'église à l'époque : « Jésus-Christ, comme nous en témoignent les Saintes Écritures, est la seule parole de Dieu que nous devons entendre, faire confiance et obéir dans la vie et dans la mort. Nous rejetons la fausse doctrine selon laquelle l'Église peut et doit reconnaître d'autres événements et pouvoirs, formes et vérités comme la révélation de Dieu comme source de sa proclamation en dehors et à côté de cette seule parole de Dieu." (Barmer Theol. Explication I). Lors de l'assemblée de notre congrégation du 28 mars 2021, la "Confession de Barmen" a été inscrite dans les statuts de l'Église du Christ. De nombreux membres de la congrégation ne l'ont pas communiqué, il convient donc de le mentionner expressément ici : « La congrégation est une association de chrétiens évangéliques sur la base des Saintes Écritures, de l'Église primitive et des confessions de la Réforme. et la Déclaration théologique de Barmen (1934). » Les mots en italique complètent désormais les statuts. Ce qui me manque dans le " Symbole des Apôtres ", ce sont les idées de base décisives des réformateurs. Le point central et central pour eux était ce qui se passe entre Dieu, Jésus-Christ et nous, les humains, la justification du pécheur uniquement par la grâce et sur la base de la foi. C'est le centre et le cœur de la foi chrétienne. "Justification par la foi seule": La chose la plus importante que je dois faire est d'entendre ce que Dieu me dit à travers Jésus-Christ. Tendez vos mains afin que Dieu puisse y mettre sa bonté. Mon indépendance et ma liberté ne sont pas perdues dans le processus, elles ont de la place dans le grand amour universel de Dieu. Je n'étais au courant d'aucune confession dans laquelle les préoccupations fondamentales de la Réforme seraient exprimées au moins en quelques mots, jusqu'à ce que je tombe sur le "New Creed - Une nouvelle Déclaration de foi" il y a quelques semaines ici à Paris Église Protestante Unie de France heurté. Lors de leur réunion de mai 2017, leur synode national a formulé une confession qui formulait à la fois la justification du pécheur uniquement par la grâce et les conséquences éthiques de la doctrine de la justification pour la pratique de la vie d'un chrétien : « Dans l'esprit de la Réforme, elle proclame (c'est-à-dire le Synode, Keitel) cette bonne nouvelle : Dieu accepte chaque être humain tel qu'il est, sans aucun mérite de sa part. Dans cet évangile de grâce, le cœur de la Bible, l'Esprit de Dieu est à l'œuvre. (...) Dieu accepte chaque être humain tel qu'il est, sans aucun mérite de sa part. (…) Dieu prend soin de toutes ses créatures. Il nous appelle, avec d'autres artisans de justice et de paix, à écouter les besoins et à lutter contre toutes sortes d'abus : soucis existentiels, perturbation sociale, xénophobie, discrimination, persécution, actes de violence, surexploitation de la terre, excès. ”

Je voudrais encourager un vaste processus de discussion dans la congrégation pour demander si cette confession ne devrait pas également être incluse dans les statuts de la Christuskirche.

Hartmut Keitel